Une mère subit une chimiothérapie et une double mastectomie avant d'apprendre qu'elle n'était jamais atteinte d'un cancer en premier lieu.

Ils sont nombreux à avoir la terrible expérience de se faire dire qu'ils sont atteints d'un cancer. Ils vivent des traumatismes émotionnels importants lorsqu'ils sont confrontés à leur état. Les membres de leur famille vivent également des émotions intenses.

Le traitement du cancer nécessite souvent des interventions chirurgicales, des traitements intensifs de chimiothérapie et même des radiations. Il en résulte des douleurs et des souffrances considérables pour le patient ainsi que des dépenses importantes. Après des mois de traitements de ce type, on a annoncé à une Britannique qu'elle a été mal diagnostiquée.

Sarah Boyles avait 28 ans lorsqu'elle a remarqué que son fils éprouvait de la détresse lorsqu'il tentait de se nourrir d'un de ses seins. Les résultats de la biopsie ont révélé que Sarah avait un type agressif de cancer du sein qui nécessitait un traitement immédiat et important.

Au bout de quelques mois, on lui a enlevé les deux seins, on les a reconstitués avec des implants et elle a subi une chimiothérapie et tous ses horribles effets secondaires, selon Le Telegraph.

apost.com

Toutes ces étapes franchies, l'hôpital l'a contactée pour lui annoncer que l'erreur humaine avait entraîné des résultats de biopsie inexacts, comme elle l'a racontée sur le Show This Morning. Cette jeune mère s'est rendu compte qu'elle et sa famille avaient vécu un stress émotionnel extrême et qu'elle avait enduré des douleurs physiques inutiles et des modifications à son corps à la suite d'une erreur humaine.

"C'était terrible d'apprendre que j'avais un cancer, mais ensuite, c'était traumatisant de se faire annoncer que le traitement et la chirurgie étaient inutiles, a déploré Sarah au Telegraph.

"Et même si j'étais comblée quand j'ai donné naissance à Louis, cela me brisait le cœur de ne pas pouvoir l'allaiter," confie-t-elle. De plus, le fait qu'elle se soit fait poser des implants mammaires a augmenté ses chances d'obtenir un diagnostic légitime de cancer du sein dans l'avenir.

L'hôpital a reconnu son erreur et accepte d'en assumer la responsabilité. En outre, il a déclaré qu'il a modifié ses politiques de sorte que plusieurs pathologistes doivent examiner les résultats des tests et s'entendre sur le diagnostic plutôt que de se fier à une personne , selon Le Telegraph.

Comment vous sentiriez-vous si vous étiez à la place de Sarah ? Laissez-nous vos pensées ci-dessous. Envoyez ceci à quelqu'un qui aurait avantage à le lire.