Un ingénieur invente des igloos portables pour les sans-abri afin de les maintenir au chaud par les temps les plus froids.

Le sans-abrisme représente un problème grave dans le monde entier. De nombreuses personnes vivent sans toit permanent. Bien que de nombreuses villes et gouvernements déploient des efforts pour aider ces malheureux, vivre dans la rue demeure une expérience pénible. Geoffroy de Reynal, un ingénieur français, s'efforce d'aider ceux qui sont isolés dans le froid.

L'ingénieur français Geoffroy de Reynal a imaginé quelque chose de vraiment spécial pour aider ceux qui sont laissés à la rue : des unités de camping portables ressemblant à des igloos. Cette structure simple peut être installée dans n'importe quel espace ouvert en quelques minutes et offre un abri simple pendant la nuit. Ces unités ne constituent pas un véritable foyer permanent, mais offrent aux sans-abri la chaleur et le soulagement dont ils ont tant besoin.

apost.com

Geoffroy a été profondément ému par le nombre de sans-abri qu'il a croisés dans les rues de Paris. Mettant à profit ses compétences d'ingénieur, il a commencé à envisager des solutions pour aider les malheureux qu'il rencontrait quotidiennement. Le résultat de son travail est une conception simple utilisant des matériaux abordables et légers. L'igloo peut être ramassé et déplacé facilement, car il ne pèse pas beaucoup, mais il maintient la personne à l'intérieur au chaud grâce à l'aluminium isolant.

Les igloos sont réalisés en mousse de polyéthylène, un type de plastique très léger qui sert également d'isolant. L'aluminium est ajouté à l'intérieur pour une chaleur supplémentaire. Ces deux matériaux combinés permettent à la personne qui se trouve à l'intérieur de l'igloo d'utiliser sa propre chaleur corporelle pour le réchauffer. De cette façon, l'intérieur de l'igloo peut être chauffé jusqu'à 10°C de plus que la température ambiante.

Les igloos sont même imperméables et peuvent résister à de fortes pluies. Une fois le premier prototype construit dans sa propre cour avec ses fonds personnels, Geoffroy a utilisé l'internet pour solliciter des dons afin de construire d'autres de ces simples abris. Grâce à la générosité de ses bailleurs de fonds, il a pu construire 20 igloos au total moyennant 20 000 dollars. Ils sont maintenant testés dans deux villes de France.

Que pensez-vous de ce concept ? Pensez-vous que ces refuges représentent une bonne alternative ou une aide pour les sans-abri ? Faites-nous part de vos réflexions et transmettez-nous cette histoire !